Tiramisu vegan -


"Défatigues-moi"

C'est la traduction un peu bancale que ma famille m'a toujours donné du tiramisù

Ce dessert italien est apparemment connu car il était consommé par les prostituées vénétiennes avec leurs amants, ça par contre ma famille ne l'a pas précisé et m'a plutôt dit que c'était le dessert préparé par les femmes avant d'aller au lavoir pour se remonter le moral en rentrant.




J'ai voulu tester la recette du tiramisu d'Alice esmeralda en adaptant certaines choses par la recette familiale que j'utilisais avant et tout simplement mes habitudes de cuisine.
Je vous propose donc un petit mix des deux, andiamo!

Ingrédients:

-yaourt de soja nature (environ 600g)
-5 càs de sucre en poudre (type cassonade) 
-quelques gouttes d'extrait de vanille 
-un citron de Sicile bio 
-1 pincée de sel
-aquafaba (le jus de cuisson des pois chiches) 
-biscuits speculoos 
-du café
-quelques cuillères d'Amaretto 

Je n'ai pas voulu utiliser de yaourt de soja au lait de coco car je ne pense pas que le goût colle avec l'idée que j'ai du tiramisu, du coup j'ai zesté le citron entièrement pour l'incorporer à ce mascarpone vegan. Le sucre et l'extrait de vanille ont fait le reste, c'était très bien parfumé.
Cette fois-ci je n'avais pas le temps de préparer un biscuit donc j'ai utilisé la seule chose sans oeufs sous la main: le speculoos.
Pour l'aquafaba, si vous ne connaissez pas c'est tout simplement magique: le jus de pois chiches contenu dans les conserves, une fois monté en neige (comme des blancs d'oeufs) devient compact et aérien.

Assemblage:


J'ai d'abord préparé le mascarpone végan en incorporant délicatement et en plusieurs fois l'aquafaba montée en neige au melange yaourt/sucre/extrait de vanille/zeste de citron, je l'ai réservé au frais pendant que je préparais le café.

J'aime beaucoup utiliser des bocaux donc j'ai fait des versions individuelles et deux plus gros bocaux pour le trop plein de ma préparation.


Une fois le café prêt, j'installe tous mes ingrédients sur le plan de travail et je commence à faire des couches dans le bocal. 

D'abord quelques biscuits trempés rapidement dans le café/Amaretto, puis une bonne dose de mascarpone et enfin un peu de cacao saupoudré. Jusqu'à ce que le bocal soit rempli, et je termine avec un biscuit et du cacao. 
 

Les bocaux individuels ont reposé quelques heures au frais mais le reste y a passé une bonne nuit, c'était clairement meilleur. 

C'était ma deuxième recette de dessert avec l'aquafaba et je dois dire que je suis hyper satisfaite, ça ne rate jamais et c'est très sympa de voir à quel point ça ressemble à des blancs en neige. 
-------

Le blog d'Alice ici
Je vous conseille absolument toutes ses recettes et c'est une fille adorable en plus d'être très inspirante. 



Midsommar preparation



Les suédois célébraient vendredi 23 juin une fête nommée "Midsommar" ou midsummer en anglais, un peu notre fête de la St Jean mais ici elle a une importance particulière et pour faire bref: il s'agit de se réunir autour d'une immense tablée et boire énormément.


Les jeunes portent des couronnes de fleurs fraîches, selon la tradition il faut les ramasser dans la journée et apparemment la légende dit que les jeunes filles, si elles en déposent sous leur oreiller le soir, rêveront de leur cher et tendre (d'après la légende quoi).

On décore un mât de branches et fleurs fraîches, la table et la maison aussi. Tout cela pour rappeler l'arrivée de l'été, son abondance de nature et marquer le solstice de la saison.
Et c'est compréhensible puisqu'en hiver (jusqu'en avril/mai), les températures peuvent atteindre -20c avec un paysage complètement enneigé.


Je voulais donc partager quelques images de cette soirée typique suédoise et nos préparatifs (repas et décoration).


Montage du mât fleuri:




  

     











 



Je laisse le lien de mon compte instagram où je poste régulièrement mes activités ici et des vidéos de mon quotidien:

Sudistears


woof, woof (woofing et autres expéditions norvégiennes)


  Je vais parler de mon expérience en Norvège où j'ai fait du "woofing" via le site helpx, je sais que ça intéresse pas mal de gens donc si ça peut motiver que je présente les pour et contre, c'est avec plaisir!


(source pinterest)

Mise à jour du 02/03:

Je vous recommande l'article de Floriane sur les démarches administratives pour un voyage (en l'occurence son tour du monde mais convient pour un voyage de longue période). 
Il est très détaillé mais rapide à lire, bref et concis. 


1) Le site

J'ai choisi helpx car une ancienne collègue me l'avait conseillé (elle était partie en Australie), bien que le visuel et le site soient un peu cheap je dois l'avouer mais j'aime bien la façon dont tout est présenté et je trouvais les annonces très intéressantes donc je n'ai pas trop hésité.
En général tous les sites fonctionnent de la même manière, on peut consulter librement les annonces et créer un compte mais pour communiquer avec les hosts il faut adhérer (20 euros en moyenne, en tout cas sur helpx) pour le bon fonctionnement du site.
Il existe une autre plateforme WOOF, la plus utilisée je suppose.


2) Le projet

Il vous faudra établir un "plan de route" rassemblant plusieurs critères:

-La durée de votre voyage
Je conseille plutôt de partir sur une durée moyenne (1 mois par ex) pour prendre ses marques, établir un vrai budget sur place pour la suite, régler les petits détails que l'on ne comprend qu'une fois sur place mais surtout s'accommoder à la solitude ou à la vie en communauté bref avoir une première expérience de la chose. Car si votre but est de s'expatrier, ce ne sera pas si facile.

-L'endroit
La destination en vogue des sites de woofing est définitivement l'Australie (ou NZ), mais vu les critères exigés pour l'entrée dans le pays, l'éloignement géographique et les coutumes complètement différentes de notre quotidien en France, je déconseille cette destination en premier lieu.
Plutôt un pays européen (idéalement dans l'espace Schengen pour que ce soit pratique financièrement et administrativement), vous serez plus facilement joignable en cas de galère ou de rapatriement puis c'est beaucoup plus rassurant pour vos proches.
Choisir de préférence un endroit proche d'une grande ville en cas d'urgence et de toute façon vous verrez que la vie urbaine manque beaucoup et rapidement.


-Le cadre
Vos "hosts" seront vos principaux référents au quotidien, autant bien s'entendre avec eux et leur famille le cas échéant donc il faut parfois mettre de côté vos attentes et s'adapter à la vie en communauté (si vous êtes plusieurs bénévoles) ou en famille.
Vous serez assez dépendants de vos hosts, pour les courses, l'hébergement, les déplacements et le planning d'activités donc soyez sûrs de pouvoir vous assumer si quelque chose se passe mal ou tout simplement pour votre tranquillité sur place. Par exemple l'hébergement, si vous pouvez vous assurer un plan B (une connaissance à proximité qui pourrait vous héberger, une auberge à prix correct...) ou d'avoir une somme en réserve en cas de coup dur.
De préférence si vous pouvez prévoir un skype avec vos hosts où vous poserez des questions à propos de votre mission sur place, les spécificités de leur habitat et autres demandes sur les commodités de votre séjour. Personnellement, je pense que discuter de manière conviviale avec vos hosts vous aidera à installer une bonne ambiance.


3) Votre sélection


-Tri
En suivant les critères cités au-dessus, commencez un tableau ou une liste: il faut que vous ayez envie de le mettre à jour et consulter pour que ce soit un peu ludique donc faites-vous plaisir (pourquoi pas s'inspirer des bullet journals?).

(source pinterest)

Parfois vous aurez envie d'accepter toutes les annonces car elles représentent des projets, des endroits différents que vous voulez tous découvrir, mais concentrez-vous et pensez bien à l'après: vous serez seul, loin de chez vous et totalement dépaysés donc soyez sûrs d'avoir choisi l'endroit/la famille/la mission qui vous correspondent.

-Organisation
Faites de petites fiches infos destinées à votre famille, vos amis pour les rassurer et surtout qu'ils soient au courant des renseignements basiques au sujet des gens qui vous hébergent.

Exemple:
-Nom de famille des hosts, adresse postale, mail (tel si possible)
-coordonnées de l'ambassade française du pays visité 
-durée du séjour (dates de vol/train) 

Vous avez toutes les cartes en main pour envisager cette aventure, si mon article paraît très technique et un peu inquiétant ce n'est que pour sensibiliser à l'expérience éprouvante que représente le woofing.
Je n'ai pas raconté mon séjour car je préfère laisser les photos parler d'elles-mêmes et j'ai eu certaines déconvenues en début de voyage donc je veux vraiment me souvenir de tout le positif de ce voyage et j'espère partir ailleurs de nouveau éventuellement!


Mon compte instagram de woofing: https://www.instagram.com/sudistears/

Mon tumblr correspondant: http://sudistears.tumblr.com/

Le tumblr de Nicolas qui est parti en Norvège avec moi: http://viewsofmarseille.tumblr.com/


Mood: British


  Comme à mon habitude, j'ai récemment suivi pas mal de séries/films British mais je dois avouer qu'une certaine exclusivité m'a habitée ces deux dernières semaines (sûrement la saison qui veut ça, le thé me monte à la tête).
En toute évidence j'ai pensé écrire un petit quelque chose pour vous partager ces oeuvres, sans trop développer mais à l'aide d'une simple liste aux visuels qui je l'espère vous seront attrayants.
Attention: grosse ambiance mamie pour cet article, veillez à vous munir d'un plaid et d'une boisson chaude.


  • GEMMA BOVERY


Vous connaissez sûrement le film réalisé par Anne Fontaine, au cast assez alléchant:
Gemma Arterton, Fabrice Luchini, Neils Schneider pour ne citer qu'eux.
Il est en fait adapté du roman graphique de Posy Simmonds qui a également publié dans la même lignée Tamara Drewe (aussi interprétée par Gemma Arterton, décidément on ne s'en lasse pas) et sans aucun doute a son mot à dire dans la scenarisation vu la qualité des films qui ne manquent quasiment aucune des scènes et détails importants aux intrigues.

Tamara et Gemma sont deux girls next door, bien que différentes elles se retrouvent sur l'aspect mystérieux et l'air mutin. On peut facilement s'identifier à leurs vies et une atmosphère cosy règne sur dans ces bds.


En bref je vous recommande vraiment ces deux histoires parce que c'est pas facile de trouver des BDs aussi bien adaptées (genre Scott Pilgrim, les vrais savent)



  • THE CROWN



Après 1 an d'attente j'ai enfin pu dévorer la série produite par Netflix dès le matin de sa sortie à 8h, j'avais quand même de l'appréhension parce que depuis l'immense déception qu'a été pour moi la série Victoria produite par la BBC: je faisais pas la maligne.
Mais j'ai été agréablement surprise et conquise par cette maîtrise de la photographie et d'une intrigue prenante qui ne s'essouffle pas même en fin de saison (bon et puis les costumes sont sublimes, on va pas se le cacher), sans parler du casting fabuleux: Claire Foy, Jared Harris, Matt Smith...

Certains épisodes m'ont donné des frissons, d'autres m'ont émue et l'impression générale est un coup de coeur véritable pour ce que j'admire depuis des années: la royauté britannique ou "the Royals".
Justement, on pense souvent à tort que cette admiration est une nostalgie royaliste et bien désolée de décevoir mais la dernière fois que j'ai vérifié je ne m'appelais pas Lorant Deutsch.
Non, j'aime ce côté mystique de la royauté et The crown permet d'en découvrir les rouages et humaniser un peu ces gens qui nous paraissent presque divins (terme souvent repris dans la série) car finalement ils ne choisissent pas leur condition et doivent en assumer les responsabilités dès le plus jeune âge.




Le point que j'apprécie peut être le plus dans cette série reste la véracité des faits et le respect en majeure partie de l'Histoire, il arrive qu'un peu de fantaisie soit entreprise mais cela reste peu dérangeant (on souffre tous du syndrome Reign, cet abominable coup de poignard fait à Marie la reine d'Ecosse- je vous assure, je ne m'appelle toujours pas Lorant Deutsch).




  • PRIDE, PREJUDICE AND ZOMBIES


Vous avez bien lu: Orgueil, préjugés ET DES ZOMBIES!
Ce roman de Seth Grahame Smith est un pur bijou puisqu'il adapte Orgueil et préjugés de Jane Austen (alias mon oeuvre préférée de l'auteure britannique, paix à son âme sainte) mais version apocalyptique, tout simplement.
Maintenant si vous êtes sceptiques, voyez ça comme une manière de démocratiser le travail d'une excellente auteure et franchement c'est brillant et cynique au possible puis l'usage d'illustrations très sanglantes donne un côté presque ludique à la lecture.



J'ai enfin craqué car le film n'a pas été distribué en France, mon bilan est sans appel: GIMME MORE.
L'ambiance arts martiaux/petites robes à dentelle fonctionne à merveille et les leads féminins sont interprétés par des actrices fraîches et déterminées comme Lily James qui joue Lizzie Bennett.

Remarque: il est un peu difficile à se procurer légalement, je vous laisse le lien de la bande d'annonce et vous conseille de fouiner un peu sur les internets pour le film.


Sur ce, j'espère que vous connaissez ou irez voir ce dont je vous parle au-dessus et j'attends vos retours voire vos conseils en séries/films/littérature britannique (ne vous gênez pas, dans ce domaine j'ingurgite) 

Hello, it's me


Je ne suis pas encore sûre du ton que je vais employer sur ce blog mais ce sera, je l'espère, au moins dans la même trempe que mes anciens posts sur L'imaginarium (vrais savent). 

Comme vous le savez peut-être j'ai largement laissé ma chaîne youtube à l'abandon pour diverses raisons, principalement un manque de temps et j'en étais très agacée parce que j'adore partager sur les réseaux à propos de tous les domaines. 

Je pense qu'un petit blog modeste répond bien à mes attentes, ce sera simple et bref simplement pour la raison suivante: je ne crois absolument pas à la fidélisation d'un lectorat sur internet avec des articles longs. 

Je vais parler ici de voyages, lectures et d'autres choses qui m'inspireront assez pour écrire plus de 100 mots. 

Voici le lien du tumblr perso que j'ai débuté, les photos publiées sur le blog proviendront sûrement de ce dernier d'ailleurs. 

Tableau de Monet, Alte Nationalgalerie à Berlin